Êtes-vous fonctionnaire ? Si oui, si vous l’ignorez encore, sachez que vous avez droit à ce qu’on appelle congé de formation professionnelle. Ne confondez pas le CFP (congé de formation professionnelle) à CPF pour compte personnel de formation.

Le congé de formation professionnelle

Le congé de formation professionnelle vous donne droit à 3 ans de formation maximum durant toute votre carrière professionnelle. Que vous soyez un agent titularisé ou non, vous avez droit à ce congé que vous pouvez prendre en une seule fois ou en plusieurs fois. Et vous y avez droit que vous soyez agent de l’État, de la fonction hospitalière ou de la fonction territoriale. Cependant, une précision tout de même : vous ne pouvez prétendre à ce congé qu’à partir de 3 ans d’ancienneté. Si vous êtes donc un agent fraîchement nommé, il vous faudra attendre un peu avant de réclamer ce droit. Ce qui est intéressant et que vous devez absolument savoir, c’est que le congé de formation professionnelle vous permet de conserver 85 % de votre salaire brut durant une année. Une exception dans la fonction publique hospitalière qui permet le maintien de la rémunération pendant une année supplémentaire, sous certaines conditions.

Objectif, demande de CFP, etc.

Pourquoi recourir au congé de formation professionnelle ou pour le dire autrement, quel est l’objectif du CFP ? En fait, en tant qu’agent de la fonction publique, vous avez droit à des formations que vous pouvez, et devez, améliorer, via des stages de formation possibles grâce au CFP. Ce type de stage vous donne également la possibilité de vous préparer à des concours administratifs qui, si vous les réussissez, vous ouvriront la porte à des nominations à des postes de responsabilité ou à une promotion au sein de votre département. Et ce qui est vraiment avantageux, c’est le fait que le temps passé en CFP est calculé comme étant un temps de service. Alors, à quel moment devez-vous déposer votre demande de CFP ? Au moins 120 jours avant le début de la formation que vous allez suivre. Encore une fois, une particularité dans la fonction publique hospitalière : d’abord, formulez une demande d’autorisation d’absence administrative puis, une demande de prise en charge financière.

Attestation de présence et frais

Le CFP est un congé certes mais pour qu’il atteigne son véritable but, vous avez l’obligation de remettre mensuellement une attestation de présence effective à la formation ou au stage. De plus, si vous êtes un agent titulaire, vous devez coucher par écrit un engagement de service pendant une période donnée. Sans cela, vous aurez peut-être à rembourser les indemnités que vous avez perçues. Il faut aussi savoir que les frais de votre formation ne seront pas automatiquement pris en charge, de façon totale ou partielle. Aussi, prenez les devants et adressez-vous à l’administration pour qu’au moins, une partie de vos frais de déplacement, de repas et de formation vous soit remboursée. A défaut d’un tel accord, attendez-vous à les payer en totalité, ce qui peut s’avérer assez lourd.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *